Université Antonine (UA)

Diplôme d'études approfondies en musique et musicologie

Cycle d'étude : Diplome

Hadat-Baabda; Mejdlaya-Zgharta
Nombre de crédits
12
Prix du Crédit
USD 129
Introduction
Cette formation répond au besoin croissant de la société libanaise, qui est inhérent aux métiers liés à la musique. Il est avant tout question du secteur libanais de l’éducation scolaire qui a besoin d’engager (sur les quinze années à venir) un grand nombre d’éducateurs spécialisés dans l’enseignement de la musique, en raison de la mise en place de la loi rendant obligatoire l’enseignement de la musique au cycle primaire et du manque d’éducateurs diplômés (titulaires de licences universitaires musicales) à cet effet. Il est également question de musicothérapie, secteur de soins adjuvant en neurologie et psychiatrie, avec recours à l’écoute et à la pratique de la musique, le métier de musicothérapeute étant en phase d’éclosion fort prometteuse au Liban. Il est enfin question des professionnels du son musical et des experts dans l’intégration de la musique et son traitement dans les médias (y inclus la presse), de chercheurs qualifiés dans le domaine musicologique et de musiciens professionnels de haut niveau (traditions musicales de l’Orient, musique baroque), dotés d’un bagage musicologique universitaire.

Les diplômés de cette formation sont appelés à devenir des experts musicaux, surtout des éducateurs musicaux, des musicothérapeutes, des professionnels du son musical, ou des musiciens professionnels cultivés et de haute volée, notamment, dans les traditions de l’Orient et les musiques anciennes européennes et méditerranéennes. Ils sont supposés exercer ces métiers dans des écoles du secteur public ou du secteur privé, voire dans des écoles techniques et des écoles de musique, dans des centres de soins (musicothérapie), dans des sociétés de production culturelle et/ou médiatique ou dans des cadres de performance musicale professionnelle.

Les formations de deuxième cycle (master) permettent de développer et d’approfondir les compétences musicales, musicologiques générales et celles propres à chacune des six concentrations, tout en introduisant un important composant d’initiation à la recherche scientifique. Tout en constituant un diplôme professionnalisant de haute volée à part entière, le DEA ouvre la voie également à l’inscription doctorale. La FMM propose à ses meilleurs diplômés de profiter des accords de codirection doctorale avec Sorbonne Université et l’Institut de Recherche en Musicologie, et ce, tout en restant rattachés au Centre de Recherche sur les Traditions Musicales de la FMM.

Ces métiers liés à la musique supposent l’articulation de plusieurs types de compétences complémentaires. Certaines de ces compétences sont générales :

1. compétences musicales pratiques et théoriques de base, en musiques du Levant et d’Europe ;

2. compétences de recherche scientifique, inhérentes à la musicologie et aux disciplines apparentées des concentrations visées.

D’autres sont spécifiques :

3. compétences pédagogiques (MT_MM_SEM) ;

4. compétences de soins (MT_MM_MTP).

5. compétences technologiques (MT_MM_MTM) ;

6. compétences musicales orientales de pointe (MT_MM_MSA) ;

7. compétences musicales occidentales de pointe (MT_MM_MSE), plus particulièrement en musique baroque (sous-concentration MB).
Diplôme d'études approfondies en musique et musicologie

Éligibilité pour la formation
Cette formation s’adresse à des titulaires d’une maîtrise ou d’un master 1 de Musique et Musicologie ou de tout diplôme jugé équivalent par l’UA.
Conditions d'admission
Les conditions d’admission sont :

1. la validation du baccalauréat libanais de toute filière, y inclus le baccalauréat technique musical ;

2. la validation d’une maîtrise ou d’un master 1 de Musique et Musicologie ou de tout diplôme jugé équivalent par l’UA.
Finalité de la formation
Les diplômés de cette formation sont des experts hautement qualifiés dans le domaine musical, avec une spécialisation dans l’un des axes suivants : la musicologie, les sciences de l’éducation musicale, la musicothérapie, les technologies du son et de la médiatisation de la musique, l’interprétation/performance musicale (orientale ou occidentale) musicologiquement informée.
Débouchés potentiels
Les diplômé-e-s de cette formation sont susceptibles d’enseigner la musique, la musicologie et/ou les sciences de l’éducation musicale dans des établissements académiques de divers niveaux, allant de l’enseignement primaire à l’enseignement supérieur. Certains sont des éducateurs lusicaux, des musicothérapeutes, des ingénieurs de son ou des experts en technologie musicale au sein d’entreprises médiatiques ou de production/organisation culturelle. D’autres sont des musiciens professionnels de haute volée, extrêmement bien informés musicologiquement. Ils sont en outre susceptibles -parallèlement à l’exercice d’une profession précitée- de s’inscrire en un doctorat de musique, de musicologie ou de sciences de l’éducation musicale.
Acquis d’apprentissage programmatiques - Program Learning Outcomes (PLO)
À l’issue de la formation de DEA de musique et musicologie (DEAMM_MM), l’apprenant est capable de produire un mémoire de recherche (en moyenne de 140 pages), bien écrit, dans le domaine sous-disciplinaire musicologique de la maîtrise antécédente, cette recherche devant être originale et pertinente.
Structure de la formation
La réalisation du plan de la DEA de Musique et Musicologie repose en gros sur la validation de 3 matières totalisant 12 crédits. Ces matières sont décrites dans l'annexe ci-dessous.
Principes pédagogiques
Les activités d’enseignement se répartissent en :

(1) matières d’encadrement de la réalisation de mémoires (DEA) de recherche ;

(2) cours magistraux de musicologie, de sciences de l’éducation musicale et de musicothérapie, qui obéissent à la logique du cours magistral, avec recours à des stratégies d’apprentissage complémentaires et diversifiées, notamment, à base de technopédagogie, de travaux de groupes et de préparation de synthèses documentaires et d’exposés par les apprenant-e-s.
Principes d’évaluation et de validation
Le système d’évaluation des étudiants en fonction des types de matières enseignées se décline dans les points suivants :

a. Les cours d’enseignement magistral donnent lieu à une évaluation cumulative portant sur quatre activités, comme suit (barre de réussite fixée à 60/100) :
i. test de connaissances ou projet de recherche documentaire 1 (20%) ;
ii. examen partiel (30%) ;
iii. test de connaissances ou projet de recherche documentaire 2 (10%) ;
iv. examen final (40%), avec 5 comme note éliminatoire.

b. Les dossiers et mémoires de recherche (maîtrise et DEA) doivent être déposés, après accord du directeur de recherche, impérativement avant le 30 juillet de l’année universitaire de leur élaboration et soumis à évaluation avant le 2 septembre suivant. Ils sont évalués par un jury, la note finale étant le résultat de la délibération de ce jury (barre de réussite fixée à 60/100).

c. Les séminaires de recherche donnent lieu à une évaluation cumulative des acquis de formation scientifique, composée dix travaux : comptes-rendus de séances et de travaux de recherche et exposés présentés par chaque étudiant (barre de réussite fixée à 60/100).

d. Les cours électifs choisis au sein des offres de cours des autres unités de l’UA donnent lieu à des évaluations conformes au système en vigueur adopté pour ces matières au sein des unités qui offrent ces cours.
Déroulement
Les horaires d’enseignement se cantonnent généralement à la tranche 15h30-20h, sauf pour les matières de formation générale et de langues (de même que pour les cours de technologie du son, inhérents au parcours MTM), prises en général en première année et qui se déroulent dans le cadre d’autres facultés de l’UA. La présence aux cours est obligatoire, conformément à la réglementation générale de l’UA. Un taux d’absentéisme de 30% est toléré pour tous les étudiants. Un taux d’absentéisme de 50% est toléré pour les étudiants qui travaillent dans la journée à des horaires qui coïncident avec les cours.
Partenaires locaux
Les partenaires locaux de cette formation sont d’abord des établissements d’enseignement scolaire du secteur privé, avec lesquels la FMM travaille dans l’esprit de partenariat et de formation permanente. Certains établissements envoient leurs éducateurs musicaux pour suivre une formation ponctuelle ou pour s’inscrire en licence ou bien en maîtrise. D’autres établissements font part à la FMM de leurs offres d’emploi et recrutent ainsi les diplômés de la FMM pour travailler en tant qu’éducateurs musicaux scolaires.

Quant à la filière de musicothérapie, le principal partenaire local est l’Université Saint-Joseph et l’hôpital Hôtel-Dieu de France à Beyrouth, dans le cadre desquels des projets collaboratifs (UA-USJ) de recherche sont prévus, de même que des stages de musicothérapie en contextes neurologique et psychiatrique sont en voie d’être mis en place.

C’est ainsi que tous les diplômés de la FMM trouvent du travail et ne connaissent pas de situation de chômage.
Partenaires internationaux
La FMM bénéficie de la convention de coopération signée avec l’Université Paris-Sorbonne en 2006. Celle-ci prévoit la reconnaissance du diplôme de DEA de Musique et Musicologie de la FMM et facilite l’inscription doctorale à Paris-Sorbonne des diplômés de la FMM-UA. Par ailleurs, les échanges d’enseignants-chercheurs permettent aux étudiant-e-s de la FMM-UA de bénéficier de formations ponctuelles (séminaires) dispensées à l’UA par des professeurs de Paris-Sorbonne.
Corps enseignant
Les enseignants à temps plein de la FMM sont: le Pr. Nidaa Abou Mrad (Doyen et Vice-Recteur aux Affaires Académiques et à la Recherche), le P. Dr Toufic Maatouk (Secrétaire Général de l'UA, chef des départements MSE et MTM à la FMM), le Dr Hayaf Yassine (Directeur académique de la Section Nord-Liban de la FMM, chef du département MSA) et Mlle Nathalie Abou Jaoudé (chef de département MTP)
matières
Matières obligatoires(3 Cr.)
Séminaire de recherche - DEA en musique et musicologie (3 Cr.)
Mémoire de recherche(6 Cr.)
Mémoire de recherche de DEA en musique et musicologie (6 Cr.)
Mémoire de recherche de DEA en musique et musicologie sur deux ans 1e année (3 Cr.)
Mémoire de recherche de DEA en musique et musicologie sur deux ans 2e année (3 Cr.)
Matières électives(3 Cr.)
Éléments de contrepoint (3 Cr.)
Analyse des énoncés musicaux traditionnels du mashriq (3 Cr.)
Analyse schenkérienne (3 Cr.)
Sémiotique musicale (3 Cr.)
Psychocognition de la musique (3 Cr.)
Neurosciences et musique (3 Cr.)
Introduction à la musicothérapie (3 Cr.)
Musicothérapie active (3 Cr.)
Musicothérapie réceptive (3 Cr.)
Statistiques (3 Cr.)
Rechercher un numéro
Cet annuaire vous permet de trouver l’extension et le courriel du personnel et des enseignants de l'UA